Israël

Le 11 juillet 2009

Notre maison de Jérusalem fut fondée par le P. Marie Alphonse Ratisbonne, en 1874, pour être une École d’Arts et Métiers pour les orphelins et enfants pauvres de la population arabe de la ville. A la demande de la population juive environnante, cette maison a associé progressivement ses activités d’école professionnelle à celles d’un collège d’études primaires supérieures. Intitulée, au début INSTITUT SAINT PIERRE DE SION et ensuite Institut Saint Pierre de Sion –Ratisbonne, cette maison est pour nous, aujourd’hui, la synthèse heureuse de plus d’un siècle d’ expérience de notre vocation de Sion à Jérusalem. Les « signes » qui nous y ont été donnés par la Providence, nous ont fait suivre les évolutions sociales, politiques et religieuses de cette « Ville de la Paix », hélas encore si éprouvée par les conflits entre « les enfants d’Abraham ». Après la création de l’Etat d’Israël nous avons été contraints de fermer l’école, faute d’élèves. C’est alors que notre Congrégation commença à se préparer aux nouvelles tâches de compréhension et rapprochement avec le milieu juif dans lequel nous vivions à Jérusalem.

Avec la collaboration de Soeurs de Sion, nous avons établi un centre d’études juives pour la formation de nos jeunes religieux et religieuses. Petit à petit, d’autres personnes - prêtres, religieux et religieuses, laïques, catholiques et protestants- se sont joints à nous pour étudier la Tradition juive et ses rapports avec la Tradition chrétienne. Nous nous sommes vite rendus compte que le développement du « Centre » demandait l’élargissement de 1’équipe enseignante et de sa structure. Ce qui, à terme, deviendrait un Centre International et Oecuménique d’ Etudes Juives pour des Chrétiens.

Nous avons alors décidé d’offrir au Saint Siège la propriété de la Maison Ratisbonne de sorte que 1’Eglise Catholique, en assumant la gestion de cette propriété et son orientation témoigne ainsi, à Jérusalem, de l’intérêt qu’elle porte aux études juives et aux relations judéo-chrétiennes. L’acceptation de cette offre a confirmé le développement du centre qui a été reconnu en 1998 comme Institut Pontifical. Cependant, en raison de difficultés financières, le Saint-Siège a transféré à Rome à l’Université Grégorienne, en 2001, le caractère pontifical de l’Institut. Aujourd’hui, nous gardons à Jérusalem notre place dans la Maison Ratisbonne, qui reste sous le patronage de Saint Pierre de Sion. En tant que membres de la congrégation fondatrice, nous accompagnons son évolution. Nous y offrons notre collaboration dans la mesure de nos possibilités et nous y accueillons, dans l’espace qui nous y est réservé, nos jeunes religieux en formation et d’autres chrétiens intéressés par les études juives ou par la vie et le « charisme » propres à Sion.